Il y a toujours quelque chose à faire !

Les idées dans l’ouverture
Les idées du milieu de jeu
Les idées dans la finale
Toujours améliorer sa position

Il y a toujours quelque chose à faire

Aux échecs, lorsque l’on joue sa partie, il faut toujours se dire la chose suivante : à chaque coup, il y a presque toujours quelque chose de judicieux et d’utile, voire de très utile à faire.

Dans une position ultra-gagnante, il faut évidemment s’appliquer à conclure rapidement et sûrement, et l’idée est alors soit de se projeter vers le roi, soit d’échanger les pièces qui gênent pour faire arriver un pion à promotion.

Dans une position ouvertement perdante, il est naturellement permis d’abandonner si on ne croit plus au miracle.

Dans une position calme, il n’y a malheureusement pas toujours de pièce à gagner, de combinaison à placer ni d’attaque dangereuse à lancer, ou bien de plan magistral à mener.

Mais tant que la partie reste équilibrée, même si la suite à trouver n’est pas immédiatement décisive, il faut s’efforcer de toujours trouver une bonne continuation et de toujours travailler à améliorer votre situation.

Ainsi, en fonction de votre jeu et de la position adverse, il y a toujours « du travail » pour au moins une de vos pièces, pour améliorer sa situation ou votre coordination générale, et donc, votre position.