Echecs psychologiques (Je refuse !)

Echecs psychologiques (Je refuse !)

Variante suivante : Cavalier à dada
Retour à Variantes de jeu

Je refuse

no des

Echecs psychologiques

Si les échecs ont toujours une petite part de psychologie, ici, c’est surtout une affaire de « solution de rechange » qu’il faudra chercher à posséder.

veto rouge

Ce qu’on nomme communément « Echecs psychologiques » (ou « Je refuse »), est en réalité une partie normale mais dans laquelle, à chaque tour, chaque joueur peut interdire à son adversaire (s’il le souhaite), le premier coup qu’il vient de jouer.

Le joueur doit donc, si besoin, se reporter sur son deuxième choix. Il est évidemment impossible de reproposer un même coup deux fois de suite à son adversaire (au même tour), s’il l’a à l’instant refusé.

no chien

Ainsi par exemple, on peut réussir à placer le coup du berger (Dxf7#) sans être protégé par le fou habituellement associé en ç4 si seul le roi défend la case f7, puisque sur Rxf7, il suffit de dire « Je refuse », et l’adversaire n’a alors plus aucun coup légal.

diagramme variante je refuse

Mais bien sûr, sachant cela, le premier joueur aurait sûrement lui même refusé le coup Dxf7+ en premier lieu !

no panda
Vous êtes prévenu !