Poésie

Poésie

Retour au menu

La poésie et le jeu d’échecs

Une illustration ancienne de Caïssa

Les deux plus anciens poèmes écrits sur les échecs l’ont été en latin :

Schaccia ludus,
publié en 1527 par Marco Girolamo Vida, expose les règles du jeu de l’époque et met en scène une partie, arbitrée par Jupiter, opposant Phœbus à Mercure.

Voir « Schaccia ludus », en latin
Voir sa traduction en anglais

Caïssa,
écrit en hexamètres latins par William Jones en 1763, a consacré la dryade mythique comme déesse du jeu d’échecs.