Leçon n°11 : la résolution d’un problème

COMMENT PROCEDER POUR DECOUVRIR LA SOLUTION D’UN PROBLEME D’ECHECS

Il existe plusieurs niveaux de problèmes :

– les problèmes simples, concernant les mats en un nombre quelconque de coups.
– les problèmes pour lesquels il est demandé le coup gagnant, c’est à dire la prise d’une pièce importante qui entraînera le gain de la partie.
– les études, d’un abord plus complexe, qui nécessitent souvent la recherche d’une « clé » ou mouvement particulier d’une pièce pour trouver la solution.
– les problèmes et études artistiques.

Pour trouver la solution d’un problème il faut :

1°) Lire l’énoncé qui nous renseigne sur plusieurs points, à savoir :

– qui a le trait, c’est à dire qui doit jouer en premier, les Blancs ou les Noirs,
– le nombre de coups pour faire mat qu’il faut impérativement respecter, ou la recherche d’un coup gagnant,
– quelquefois des chiffres entre parenthèses nous renseignent sur le nombre de pièces présentes sur l’échiquier.

2°) Analyser le diagramme :

– rechercher la position du Roi à mater,
– rechercher la position des pièces influentes qui peuvent attaquer immédiatement le Roi ou s’activer rapidement dans sa direction,
– rechercher la position des pièces susceptibles de protéger le Roi,
– vérifier s’il y a une possibilité de roquer ou de prise en passant,
– vérifier que le défenseur ne pourra contre-attaquer par un échec ou pire par un échec et mat.

3°) Vérifier la solution trouvée :

– il faut qu’elle soit conforme à la condition imposée,
– il faut qu’elle ne se heurte pas avec une possibilité de défense (contre-attaque, protection, échec, prise etc.),
– il faut qu’elle corresponde à un coup légal, conforme à la règle des échecs.

Exemples :

Problème 1 :

Enoncé : les blancs jouent et font mat en un coup.

Donc, d’après l’énoncé, ce sont les Blancs qui jouent en premier et ils doivent mater le Roi noir au premier coup.

L’examen du diagramme « problème 1 » nous apprend que le Roi noir est bloqué en partie par ses propres pièces. Il n’a que trois cases de fuite (d6, e7 et e6). Le Cavalier noir en c6 est cloué par le Fou blanc, alors que le Fou noir en c7 est également cloué par la Tour blanche.

Les seules pièces blanches capables d’attaquer immédiatement le Roi noir sont le Cavalier en f7, le Fou en a4, la Dame en b3 et la Tour en b7. Il faut maintenant interpréter les conséquences de tous les mouvements possibles de chaque pièce active.

Pour cela il existe plusieurs moyens :
– de tête en imaginant un mouvement et ses conséquences uniquement à l’aide du diagramme,
– avec un échiquier, en concrétisant les mouvements de pièces sur le plateau,
– avec un ordinateur nanti d’un logiciel d’échecs (ou un jeu d’échecs électronique) en activant la fonction « Entrer une position ».

Interprétation des conséquences de chaque mouvement de pièce :

a) Si la Tour prend le Fou en c7, elle est immédiatement éliminée par une des trois pièces noires qui sont :
la Dame en c8, le Cavalier en e8 ou bien le Roi lui-même puisque la case c7 n’est pas défendue.

b) Si le Fou blanc prend le Cavalier en c6, il est capturé par le Roi au coup suivant.

c) La Dame placée en e6 est également prise au coup suivant par le Roi.

d) Par contre en d5, la Dame n’est pas en prise, elle fait échec au Roi, mais le Cavalier noir en e8 vient le protéger en sautant en d6.

e) Si le Cavalier blanc en f7 prend le pion en e5, il fait échec au Roi qui ne peut le capturer. Les seules pièces capables de l’attaquer sont le Fou en c7 et le Cavalier en c6, mais elles ne peuvent bouger car elles sont toujours clouées, respectivement par la Tour et le Fou blancs.
De plus les trois cases de fuite d6, e6 et e7 sont contrôlées par le Fou en a3 et la Dame en b3.
Le Roi noir en échec ne pouvant s’enfuir, ni être protégé et le Cavalier n’étant pas en prise, il y a bien échec et mat.
Le mat intervient au premier coup par un mouvement licite, en accord avec la règle des échecs, c’est donc la solution.
Elle s’écrit :
1. Cxe5# (Cavalier blanc prend en e5 et fait échec et mat).

Problème 2 :

Enoncé : les Noirs jouent et font mat en 2 coups.

Un examen approfondi du diagramme « problème 2 » nous apprend que le Roi blanc (qu’il faut mater) est protégé par 2 Cavaliers, un Fou et 2 pions. Mais le plus important, c’est de remarquer l’attaque de la Dame blanche sur la Tour en d8 (sacrifice possible des Noirs) avec échec au Roi noir et sa fuite ou la prise de la Dame par le Fou noir en g5, lui même attaqué par le Cavalier en f3. Si c’était aux Blancs de jouer il y aurait au moins 2 coups de perdus. Pour éviter cela, les Noirs doivent obligatoirement faire échec au Roi blanc dès le premier coup joué, sinon ils ne pourront jamais satisfaire la condition imposée dans l’énoncé.
L’analyse se trouve grandement simplifiée, puisqu’elle consiste à rechercher uniquement la ou les pièces capables de faire échec au Roi blanc immédiatement, et de tirer les conclusions de leurs mouvements.
Un nouvel examen du diagramme nous fait constater que seule la Dame noire peut faire échec au Roi, et de 3 façons différentes :

1°) en prenant le Cavalier en f2 :

elle est aussitôt capturée, soit par la Dame blanche en b6, soit par le Fou en g1. Au second tour, il ne reste plus que le Fou noir pour venir faire échec au Roi en se plaçant sur la case f1.
Mais le mat n’est pas assuré puisque à son tour il va être pris par la Dame blanche positionnée en f2 (après la capture de la Dame noire) ou par le Roi lui-même car cette case n’est pas sous le contrôle d’une autre pièce noire. Ce n’est donc pas la solution.

2°) en se plaçant en f1 :

elle n’est en prise par aucune pièce, même pas par le Roi, car elle est protégée par le Fou en c4. Le Roi blanc se réfugie alors en h1 et les noirs ne peuvent plus le déloger, ni encore moins le mater au coup suivant. C’est justement ce qu’il faut éviter de faire. Ce n’est toujours pas la solution.

3°) en prenant le Cavalier en f3 :

le Roi ne peut plus aller en h1, mais il a 2 solutions :

– soit s’enfuir en h3 d’où il n’a plus de case de fuite, puis le Fou noir va alors en f1 pour le mater car il n’est pas en prise sur cette case et le Roi ne peut être protégé par aucune de ses pièces.
– soit en prenant la Dame en f3, ce qui a également pour effet de faire sortir le Roi de g2 et l’entraîner dans une souricière où il sera maté au coup suivant par le déplacement du Cavalier noir en e1.

Le Cavalier n’est pas en prise en e1, aucune pièce ne peut venir protéger le Roi et ce dernier ne peut s’enfuir. Comme il est impossible aux Blancs de supprimer l’échec il y a échec et mat.

La solution s’écrit :
1. Dxf3 Rh3
2. Ff1#
ou:
1. Dxf3 Rxf3
2. Ce1#