Leçon n°9 : les attaques multiples

LES ATTAQUES MULTIPLES

Quand une pièce menace simultanément deux ou plusieurs pièces du camp opposé, il est souvent impossible de ne pas perdre du matériel. Pour éviter cela, une des seules solutions, lorsque c’est possible, est de prendre la pièce attaquante.

Toutes les pièces sauf les pions des colonnes « a » et « h » peuvent effectuer une fourchette, même le Roi s’il ne se met pas en prise. Mais le champion de l’attaque multiple est bien sûr le Cavalier, qui en sautant peut contrôler un maximum de huit cases en même temps.

Diagramme 1 :

Le pion blanc de la colonne « e » a avancé en e7, il fait échec au Roi et attaque la Dame noire.
C’est la fourchette du pion. Le Roi noir ne peut pas prendre ce pion car il est défendu par son homologue en f6. La Dame noire prend le pion en e7 et est immédiatement éliminée par le pion protecteur, avec échec au Roi.
Le gain de la partie est alors assuré par la promotion du dernier pion en colonne « a ».
Les noirs ont perdu malgré un avantage matériel considérable, une Dame contre trois pions, grâce à une fourchette infligée aux noirs par les blancs.

Diagramme 2 :

Le Cavalier blanc dans cette position d’étude, attaque en même temps : le pion en h4, le Fou en e5, la Dame en e7, la Tour en f8, et fait échec au Roi en h8.
Dans ce cas aussi la Dame est perdue, car le Cavalier la prendra dés que le Roi aura paré l’échec. La partie sera finalement gagnée par les blancs grâce à leur supériorité matérielle.

Diagramme 3 :

Dans ce diagramme, on voit le Fou blanc attaquer la Tour en a4 et le Cavalier en f5. La Tour (valeur 5 pions) devra être sauvée prioritairement par rapport au Cavalier (valeur 3 pions) qui n’ayant aucune protection sera pris au premier coup suivant des blancs.
Les blancs doivent conduire un de leurs pions vers la promotion en le protégeant avec les pièces majeures y compris le Roi, obtenant ainsi la victoire.