Echecs et informatique

Jouer contre un ordinateur
Jouer sur internet
L’intelligence artificielle
Matchs entre ordinateurs et champions du monde
Logiciels

Intelligence artificielle

Si les échecs connaissent un certain vent en poupe aujourd’hui, c’est en partie grâce à l’apport de l’informatique, et en particulier grâce à celui d’internet.

L’intelligence artificielle a dès ses débuts cherché à modéliser la réflexion des joueurs d’échecs, symbole de réussite et d’excellence pour l’intellect humain. Pendant très longtemps, il aura été possible de penser que les humains resteraient les meilleurs à ce jeu, face aux ordinateurs, grâce à ses représentants les plus aguerris.

Ce ne fut finalement pas le cas, mais l’humain ne put pas se sentir dévalorisé pour autant, car déjà, il aura permis à l’ordinateur de le surpasser en lui donnant ses capacités de calcul et en le programmant, et la supériorité actuelle de l’ordinateur est aussi due pour partie au fait que la machine ne connaît pas de problème de fatigue dans un tournoi, ce qui n’est pas le cas pour être un humain.

L’informatique influe beaucoup sur l’évolution du paysage échiquéen, de nos jours, grâce aux logiciels qui permettent de se préparer, et à la possibilité de jouer facilement de chez soi, sur internet. Cela a modifié la façon dont les clubs fonctionnent, aujourd’hui, et qui doivent à présent trouver des formules attractives pour contenter les membres, dont le public repose aujourd’hui sur une base plus large. Bien que la fréquentation des clubs ait sensiblement baissé au tout début de l’apparition des sites en ligne, les joueurs n’ont en revanche pas stoppé la compétition pour autant, et on retrouve déjà plus de compétiteurs qu’initialement sur le lieu des tournois d’échecs.

L’amélioration de l’apprentissage permise aujourd’hui et la possibilité d’accéder aux connaissances beaucoup plus facilement qu’auparavant, de chez soi, à l’école, par exemple, fait que le développement actuel engagé apporte un retour conséquent aux fédérations, aujourd’hui, en terme de licenciés.

Les clubs en bénéficient aujourd’hui de plus en plus, car le jeu en direct (en face à face) sera toujours plus intéressant que le jeu virtuel, et totalement indispensable aux compétitions.

De même, l’apprentissage en groupe étant aussi toujours attractif, la facilité de faire un lien entre les plateformes telles le site “Echecs pour tous” et les structures vont permettre, on l’imagine, de motiver des internautes à se lancer, et à éventuellement se tourner vers un club d’échecs.