Repérer les faiblesses

Repérer les faiblesses

Pour envisager des possibilités d’offensives à lancer, en espérant qu’elles coïncident avec les possibilités d’action de nos pièces ou un plan possible à leur proposer, il est important d’étudier auparavant la configuration du camp adverse, et donc, de repérer ses faiblesses.

Les faiblesses peuvent être un roi exposé ou indéfendable, une colonne ouverte à contrôler de manière durable, un pion ou une structure de pion difficilement défendable, une pièce non protégée ou enfermée…

Si on peut exploiter cette faiblesse en y concentrant l’action de nos forces sans que l’adversaire n’ait de meilleur plan de son côté, nous prendrons alors de fait un avantage certain.

Pour tenter d’anticiper, il est donc essentiel de savoir évaluer les forces et les structures adverses en présence et attaquables, et de savoir si nos pièces, soit par leur présence, soit grâce au contrôle qu’elles exercent, soit par leur mobilité, pourraient agir très rapidement.

Il est tout aussi important d’être également conscient de ses propres faiblesses, et de toujours vérifier que l’adversaire n’a aucun moyen réel de les exploiter ni de nous contrer, ni immédiatement, ni à long terme.