Blitz

Blitz

Pendule d’échecs positionnée pour un blitz de 5 minutes.

Pendule d’échecs électronique, positionnée pour une cadence Fischer de 3 min+2s/coup
Le blitz, ou jeu éclair, en français au jeu d’échecs, consiste à limiter la durée de la réflexion par joueur à moins de 15 minutes.

Il nécessite l’emploi d’une pendule d’échecs qui sera électronique si la cadence prévoit un incrément de temps à chaque coup joué ( cadence Fischer). Dans le cas des cadences Fischer, on parle de blitz quand le temps initial plus 60 fois l’incrément est inférieur à 15 minutes.

Si la partie ne se termine pas autrement, le joueur qui dépasse le temps qui lui est imparti (indiqué par la chute du drapeau de la pendule mécanique ou de l’arrivée à 0 de la pendule électronique) a perdu (sauf s’il est impossible à l’adversaire de gagner, par exemple par insuffisance de matériel ; la partie est alors nulle). Si les deux joueurs n’ont plus de temps, la partie est nulle, et si un joueur a fait mat mais que son temps est écoulé, ce n’est pas grave, il a tout de même gagné.

Le blitz est la cadence la plus populaire pour le jeu en ligne et chez les jeunes, et sur l’échiquier on joue fréquemment avec une cadence de 5 minutes par joueur. Il existe un challenge national de blitz en France, soutenu par de nombreux clubs.

Certains spécialistes n’apprécient pas le jeu rapide dans la mesure où il favorise les pièges et les tactiques simples au détriment de la stratégie, l’issue de la partie dépendant parfois d’une erreur tactique plutôt que d’un plan stratégique élaboré, mais on peut faire de très belles parties en blitz.

Règles spécifiques au blitz

Les joueurs ne sont pas tenus de noter les coups joués.

Le joueur qui commet un coup illégal et appuie sur la pendule a perdu la partie, pour autant que son adversaire fasse une réclamation avant d’avoir lui-même joué un coup.

L’arbitre ne signale pas la chute des drapeaux, et n’intervient au sujet de la règle de la pièce touchée que si un des joueurs le demande.

S’il est constaté que les deux drapeaux sont tombés, alors la partie est nulle, sauf s’il y a un mat sur l’échiquier.

Il est possible d’invoquer la règle de la triple répétition de position ou celle des 50 coups pour demander la partie nulle.

Cependant, il est très difficile de les faire valoir en pratique en l’absence de notation des coups, sauf si un arbitre surveille la partie. C’est notamment le cas lors des blitz joués pour départager les ax æquo, dans certaines compétitions qualificatives pour le championnat du monde.