Comment mal jouer aux échecs ?

Extraits du livre « Comment mal jouer aux échecs », disponible sur amazon au format ebook.

En attendant l’édition papier, vous pouvez lire ce livre dans son intégralité sur une liseuse amazon, sur une tablette ou sur un smartphone en vous rendant sur amazon.

Pour vous procurer le livre sur amazon

N’hésitez pas à m’écrire (email personnel à la fin du livre) afin de me dire ce que vous en avez pensé.

J’ai mis 3 ans à l’écrire… Je sais, j’avais du temps à perdre ! 🙂 Je diffuse ici une grande partie du livre, même si les extraits ne se suivent pas, cela se suit et s’enchaîne assez bien dans le livre intégral. C’est un des premiers livres sur les échecs sans prétention, que les lecteurs peuvent lire jusqu’au bout, sans difficultés, et avec bonheur… enfin, avec succès !

Bonne lecture !

Chapitre 1 : Introduction

pouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piece

« Comment mal jouer aux échecs », ou peut-être un best seller en puissance. Voici une question « cruciale », une interrogation originale qui pourrait susciter un vif attrait parmi les amateurs du jeu, et pourrait faire de ce livre un grand succès littéraire.

(…)

La situation actuelle, un petit tour d’horizon

Le jeu d’échecs est un jeu si pratiqué de nos jours, si enseigné, si étudié et analysé que les livres publiés sur le sujet ne tarissent pas, et se sont sans cesse (trop ?) multipliés. Et qu’il me semblait, un paradoxe, que malgré une qualité réelle et des améliorations constantes, ils parvenaient de moins en moins bien, et de moins en moins souvent à leur fin. (…)

Donner un but aux joueurs qui se cherchent

Si bien que j’ai pensé qu’il fallait peut-être trouver autre chose dans la manière de divulguer les informations essentielles, ou proposer une nouvelle formule, une nouvelle voie pour apprendre à jouer, une nouvelle méthode, ou tout simplement proposer une nouvelle approche de l’enseignement du jeu. Plus pragmatique, et plus en phase avec les moyens des futurs joueurs potentiels. Et aussi, peut être, plus réaliste…

pouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piece

Une question répandue

Comment mal jouer aux échecs, voici une question légitime que beaucoup de gens se posent. Bien sûr, certains y arrivent très bien tout seuls, ils n’ont pas besoin de conseils ! (…)

pouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piecepouce_down_piece

Chapitre 2 : Pour bien démarrer

Ne soyez pas matérialiste…

greenpeace_big

guerre_mondiale

greenpeace2

soldat_ryan

Envoyez vos pions à l’abattoir – Un jeu de massacre

Il suffit de voir comment l’échiquier est disposé, au début, pour présupposer que les pions ne sont finalement que de simples soldats prêts à servir de chair à saucisse, dans ce qui ne va forcément pas tarder à ressembler à une énorme boucherie sanguinaire .

Lorsque l’on sait que la règle stipule dès ses premières lignes que les pions ne reculent pas, on comprend immédiatement que notre intuition était malheureusement (pour eux) exacte, et qu’il n’y aura dès lors plus guère d’autre choix que de les sacrifier gratuitement, dans les conditions les plus dramatiques et les plus atroces qui soient (pour eux), puisqu’ils sont là pour ça.

Ce sera ensuite à vos pièces de les imiter et de les suivre dans leur agonie et ce combat perdu d’avance, lorsque la débandade des premiers assauts aura dépeuplé votre camp et décimé la quasi totalité de vos forces vives, et que plus personne ne sera là pour vous défendre, ni pour vous abriter, et vous verrez qu’il est vain de rechercher sur un échiquier un quelconque buisson, un maigre arbuste, un solide rocher ou même un dernier brin d’herbe, et il faudra alors faire preuve de talent et d’ingéniosité pour tenter de survivre malgré tout, et préserver vos forces ou vous cacher dans ce tout petit carré, qui pourra vous sembler très vide lorsque seul votre roi y subsistera, que constitue cet échiquier vidé de votre armée.

guerre_secession

Cavaliers sur le côté, chargez !

charge_chevaux

Aujourd’hui, tout le monde a tendance à dire qu’il faut se focaliser en priorité sur l’occupation, ou du moins sur le contrôle du centre de l’échiquier, et ceci dès les premiers coups de la partie, et le plus durablement possible. Cette théorie est évidemment digne d’intérêt, bien sûr, et d’une certaine manière, recevable.

(…)

cheval_style

(…)

cheval_guerre

cheval_guerre

(…)

cheval_guerre2

cheval_guerre

Deuxièmement, du fait du champ de vision bien particulier à cet animal, (…)

cheval_oeilleres

Astuce : (…)

cheval_guerre_affiche

Pour vous en rappeler

(…)

timor

les_fous

Trouvez une place pour vos fous

Les fous sont toujours gênants, ceci est vrai dans la vie comme sur l’échiquier. Vous allez vous en apercevoir très vite, ou peut-être même l’avez vous déjà remarqué si vous jouez déjà aux échecs. Vous vous êtes peut-être déjà posé l’épineuse question de savoir comment vous allez pouvoir les développer, cette fâcheuse tendance à vous encombrer si vous ne le sortez pas assez loin, et à se faire attaquer, voire enfermer si vous les envoyez trop loin, disons le, les fous sont un souci constant, permanent, et pour tout le monde.

Dont il vaut sans doute mieux, pour cette raison connue et reconnue, se priver (si c’est une privation), en tout cas se passer, et cela le plus tôt possible.

(…)

(…)

bill_fou
Back to Bedlam !

La fin du monde, mes frères, la fin du monde…

(…)
(…)
(…)
(…)

« (…) »

Euh… quelque chose n’était pas clair ?

Bon, finalement, c’est bien fait !

(…)

Ne vous laissez pas abuser

(…)

C’est important, la qualité

(…)

college_foufoufou

Petit bonus

(…)

Sortez les tours en premier

Activez vos tours en priorité / Trouvez le bon créneau.

(…)

(…)

start_your_tour

rideau_theatre3

Jouez plusieurs fois la même pièce

Bien que le champ d’action de l’expression de vos pièces soit un échiquier et non un théâtre, vous pouvez jouer plusieurs fois la même pièce. (…)

(…)

guignol_personnages

Chapitre 3 : Le raisonnement

(…)

Surtout, ne prévoyez rien !

(…)

(…)

(…)
Et puis, qui n’aime pas les surprises ?

Le plus important, c’est la chance !

(…)
Peut-être avez-vous entendu parler de l’histoire du singe, qui pourrait jouer un morceau de musique classique au piano, en tapant successivement des notes aléatoirement sur le clavier, sans en connaître la musique au préalable.

piano_canneton
Oui, c’est un poussin.

Eh bien, aux échecs, c’est exactement pareil. A chaque coup, il y a une possibilité pour que le dernier des imbéciles joue à chaque fois le meilleur coup, et s’il joue contre le champion du monde qui lui fait fatalement des erreurs, même minimes, il peut gagner. A partir de là, il devient évident que l’existence de la chance joue un rôle primordial dans une partie d’échecs, et plus particulièrement au haut niveau.

piano_main

boule_loto

Le hasard peut-il remplacer la chance ?

(…)

euromillion

N’écoutez que les mauvais conseils

Naturellement, tous les conseils ne se valent pas, certains peuvent vous faire mal jouer, d’autres très mal jouer, mais faites toujours attention, car on peut aussi vous donner de bons conseils. Faites bien la distinction dès le départ à ce sujet, et rejetez en bloc et naturellement les idées qui vous détourneraient de l’objectif du livre. Focalisez-vous sur votre but une fois pour toute, et soyez lucide sur l’évidence et le fait que si vous écoutiez tout le monde, votre style en serait forcément contrarié.

(…)

(…)

Et dîtes-vous bien qu’on est jamais à l’abri d’un bon coup.

L’importance d’être constant

(…)

(…)

(…)

roi_dame_coeur

Confondez le roi et la dame

Cas numéro 1 :

roque_dame1

Vous avez envie d’attaquer, de vous lancer, vous voyez une grosse ouverture dans le camp adverse, et vous voulez y envoyer votre dame. Vous la prenez volontairement en main, et vous constatez alors que vous y tenez en fait votre roi, comme pris en otage : Excellent ! Vous abandonnez votre idée avec déception, et vous êtes obligé à présent de bouger ce monarque que vous avez dérangé à mauvais escient, d’une seule case, ce qui lui interdira définitivement de roquer.

roque_dame1

(…)

roi_dame

Exemple numéro 2 :

roque_dame1

(…)

roque_dame2

(…)

Montez le roi à la volée

(…)

roi_dessinroi_faineant_feve

(…)

(…)

(…)

(…)

roland_garros_balle

(…)

wimbledon_balles

(…)

roland_garros_sharapova

wimbledon_federer

« Les pions sont l’âme du collège. »

(…)

Conseils pendant la partie

dessin_question

Pensez à ce que vous allez manger ce soir

(…)

(…)

pates

Le pat

Si par hasard (je dis bien « par hasard »), vous avez pris nettement le dessus sur votre adversaire, tout espoir n’est pas forcément perdu ! Il vous reste une chance de compromettre tout cela en ratant un mat évident, en faisant trop de dames, et au final, en faisant pat, par exemple. Cette règle salvatrice peut vous éviter une victoire trop simple (donc probablement imméritée), et vous assurer une réputation durable parmi vos pairs.

Chapitre 4 : Un exemple, Persévérez !

mal_jouer_pat

Normalement, c’est bien parti.

(…)

mal_jouer_pat1

(…)

mal_jouer_pat2

Bingo !

(…)

panneau_toutes_directions

Tombez dans le panneau !

(…)

(…)

cadeau_empoisonne

N’acceptez pas les cadeaux !

N’acceptez pas les cadeaux : n’acceptez que les pièges. Et faîtes très attention, car la nuance est souvent fine, et sous leurs airs de pièges, certains coups joués par vos adversaires s’avéreront finalement être des cadeaux. Et il serait malvenu d’accepter un cadeau de la part d’un adversaire.

(…)

(…)

cadeaux

Les cadeaux empoisonnés

(…)

(…)

Attention aux pions empoisonnés !

(…)

moncheri

soldat_ryan_bateau

On ne peut pas sauver tout le monde !

(…)

(…)

(…)

La poignée de main

serrer_main

Jouez mal, mais restez fair-play !

Evidemment, est-il besoin de dire, le fair-play et la correction sont deux choses qui font partie intégrante et sont absolument impératives au jeu d’échecs, et à son système de valeurs bien définies et bien léchées.

Bien sûr, on ne refusera jamais une main tendue par l’adversaire, ni avant, ni surtout après la partie, que l’on gagne ou que l’on perde. Simplement, on peut la serrer plus ou moins fort. C’est de bonne guerre, et les échecs restent un sport.

serrer_main2

Et si c’est une fille ?

serrer_main_femme

(…)

serrer_main2

(…)

femme_pouces

« Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui en prend trop perd tout le temps. »

Cette citation célèbre aux échecs, ou qui ressemble à une citation célèbre, nous donne des indications importantes sur deux manières différentes de mal jouer aux échecs.

(…)

(…)

(…)

cimetiere

Roquez côté cimetière, ou ne roquez pas

(…)

(…)

Sacrifiez, sacrifiez, il en restera toujours quelque chose !

(…)

pmu

Jouez passif !

Passif est un gros bourrin, qui n’a encore jamais gagné une course, mais qui rapporte plus de 50 contre un. Alors si vous voulez faire une belle opération, n’hésitez pas, et jouez Passif ! Il court dans la troisième, tous les jeudis et tous les lundis soir. Une valeur sûre, vindiou ! Et n’oubliez pas que 100% des gagnants ont tenté leur chance.

Jouez de la main gauche

Non, c’est une blague. Jouer de la main droite ou de la main gauche ne change pas radicalement votre jeu. C’est votre esprit, votre cerveau qui doit guider vos pions, pas l’inverse. Si vous pensiez que jouer de la main la gauche allait améliorer votre réflexion, vous êtes mal barrés…

Chapitre 5 : Les erreurs commises par les grands champions !

Et maintenant, la preuve par l’exemple

Voici quelques exemples pratiques :

Afin de vous confronter à la dure réalité du jeu d’échecs, voici quelques exemples de parties réalisées par des joueurs expérimentés. Nous prendrons de préférence des parties de champions du monde, pour leur donner plus de résonance. Bien sûr, nous aurions pu prendre des exemples de joueurs beaucoup plus ciblés et beaucoup plus méritants, mais cela aurait plus long, et il aurait été délicat de choisir un joueur plutôt qu’un autre. Nous ne pouvions pas tous vous départager.

Kasparov

Voici la partie la plus courte de Kasparov :

Deeper Blue (ordinateur de poche) – Kasparov
6° partie, 11 mai 1997
Caro Kann
1.e4 c6 2.d4 d5 3.Cc3 dxe4 4.Cxe4 Cd7 5.Cg5 Cgf6 6.Fd3 e67.C1f3 h6 8.Cxe6 De7 9.O-O fxe6 10.Fg6+ Rd8 11.Ff4 b5 12.a4 Fb7 13.Te1 Cd5 14.Fg3 Rc8 15.axb5 cxb5 16.Dd3 Fc617.Ff5 exf5 18.Txe7 Fxe7 19.c4 1-0

Et vous, tiendrez-vous plus de 20 coups contre Wii Chess ??

wii

Kasparov

Alexander Huzman – Garry Kasparov :

Dans cette partie, Garry Kasparov affronte Alexander Huzman. Nous sommes en 2003, à la coupe d’europe des clubs. Il vient de gagner une belle partie contre Grishuk, son adversaire est classé 2574, lui 2830. Nous sommes au 20ème coup. La partie s’est déroulée normalement, voici les premiers coups :

1. Cf3 d5 2. d4 Cf6 3. c4 c6 4. Cc3 e6 5. e3 a6 6. b3 BFb4 7. Fd2 O-O 8. Fd3 Cbd7 9. Dc2 Fd6 10. Ce2 c5 11. O-O b6 12. cxd5 exd5 13. Cg3 Fb7 14. Cf5 Fc7 15. dxc5 bxc5 16. b4 c4 17. Fe2 Ce4 18. Fc3 Cxc3 19. Dxc3 Cf6 20. Tfd1

mal_jouer_kasparov_huzman

(…)

mal_jouer_kasparov_huzman1

Txd5 ! Ca par contre, c’est bien joué !

(…)

mal_jouer_kasparov_huzman2
Au 22ème coup, il abandonna, un de ses meilleurs coups.

gameover

Anand

Voici à présent une partie d’Anand.

(…)

anand_fille

Car c’est vrai, non, ce genre de choses, il ne vaut mieux pas. Ce genre de choses… Oui oui, c’est mieux comme ça !

A présent, une autre partie, d’un autre champion du monde.

kramnik_main_bouche

Kramnik

kramnik_deep_fritz

(…)

kramnik_deep_fritz2
De3 ??

(…)

kramnik_rire

logo_fischer_ski

Fischer

Le plus grand joueur du monde, à présent. Bobby Fischer en action. Tout le monde ou presque connaît cette partie. Beaucoup de débutants s’en inspirent : ils ont bien raison !

fischer_spassky

Dans cette position, Fischer va jouer Fxh2 :

fischer_spassky1
et 30. g3, enferme le fou

logo_fischer_bois

fischer_spassky2

Et même après 30. … h5 31.Re2 h4 32.Rf3 h3 il y a 33.Rg4 Fg1 34.Rxh3 Fxf2 35.Fd2, et le fou est toujours enfermé et sera capturé après 36. Rg2 !. Mais c’était bien tenté !

brasserie_fischer

Un coup de maître

Un coup de maître. Ou de grand maître, même. Dans ce cas, à présent, c’est à vous de jouer !

coup_de_maitre

mal_jouer_mat_en_1
Trouvez le coup des blancs

Un petit exercice d’application, pour vous tester. Nous arrivons à la fin du livre, à présent, il va être temps de faire ses preuves. Saurez vous trouver le seul coup des blancs qui donne un mat en 1 coup aux noirs ? S’il existe, ce n’est sûrement pas une très bonne chose à faire ! Vous l’avez ?

mal_jouer_mat_en_12
1. Rf4. Bien joué !

(…)

carte_france_corse

bacrot

Bacrot

mal_jouer_bacrot_inarkiev

(…)

mal_jouer_bacrot_inarkiev1
23. De7 !
Pas mal !

made_in_france_coqmade_in_france_coqmade_in_francemade_in_france

(…)

cheval_stylecheval_style

Carlsen

carlsen_yeux_fermes

(…)

caruana_carlsen1

caruana_carlsen2

carlsen_bras_leves

Bien sûr, ce n’est pas un exemple exceptionnel, mais sa carrière ne fait que commencer !

Alors, vous voyez ?

(…)

loose

plongeon_acrobatique

Chapitre 6 : En conclusion !

Est ce que cet ouvrage vous a plu ?

Je l’espère. En tous les cas, que vous soyez joueur ou non joueur d’échecs, il est probable que vous ayez appris des choses, et si vous êtes déjà un familier du jeu, vous ne pouvez pas dire que tout est faux dans ce qui a été écrit…

Pourrait-il vous aider à bien jouer néanmoins ?

(…)

(…)

(…)

(…)
(…)

Quels sont ces ouvrages ?

Commencez par vous procurer les ouvrages dont le titre commence par « Gagner », qui sont les plus évocateurs et les plus ambitieux à priori : « Gagner avec la grünfeld », « Gagner avec la française », « Gagner avec la slave »… Tous ces ouvrages géniaux qui nous font croire qu’on peut gagner avec ce genre d’ouvertures… Non, sans blague ! Le plus souvent, quelle déception ! Aucun rapport, mais si les éditions fictives Bernard Madoff présentaient… la collection Christophe Rocancourt pour jouer aux échecs, nul doute qu’elles compteraient dans leur collection : « Gagner ses finales de tour » (alors que les finales de tours sont toujours nulles), « Gagner avec des fous de couleur opposée », etc, etc… Notons que « Gagner sans la dame », suite à un trop grand nombre de plaintes de joueurs modestes, aurait été retiré de la vente, de même que « Mater en concluant par le petit roque est possible à chaque partie ». Mais les premiers ouvrages cités existent bel et bien, libre à vous d’en retirer le bénéfice variable selon l’espoir que vous placerez en eux…

De manière générale, les ouvrages qui commencent par « Perdre », il est vrai, n’intéressent pas grand monde. A part sur certains sujets, « Perdre du poids », « Perdre sa calvitie », « Perdre sa virginité » ou « Perdre ses enfants en forêt » si vous êtes fans des contes de fées, mais pas sur les grands sujets tels que « Gagner de l’argent » ou « Gagner aux échecs ».

(…)

Et vous, quel est votre objectif ?

(…)

(…)

(…)

Conclusion des conclusions

(…)

plongeon_drole

(…)

(…)

Alors, comme vous le méritez, et pour vous remercier d’avoir été jusqu’au bout de cet ouvrage, ce qui, faut-il le signaler, est très rare pour un ouvrage sur le jeu d’échecs, je vous souhaite de tout mon coeur, ce qui vous aidera beaucoup à trouver du courage lorsque vous disputerez des parties toujours plus inoubliables, et à faire les bons choix lorsque vous devrez choisir vos coups : « Bonne chance » !

DumbWaysToDie

bob_leponge

Pour écrire à l’auteur : mdelinotte@hotmail.com