Karjakin est toujours là

Karjakin est toujours là

Alors que les deux premières parties rapides ont été jouées, les deux protagonistes sont toujours dos à dos, à égalité parfaite. Simplement, Carlsen peut s’en mordre les doigts : ayant eu la possibilité de l’emporter, car possédant un net avantage tant au temps que sur l’échiquier avec les blancs, Magnus Carlsen a manqué un gain très clair en finale, à au moins deux reprises.

Le curseur de l’évaluation s’est en effet emballé, dans la position suivante :

carlsen_rapide2

Carlsen pouvait jouer Fe6+, puis Ff8 pour menacer Ff7, imparable, ne laissant aucune chance au pion g7 d’en réchapper, suivi du mat… donc forçant la tour noire à se sacrifier contre le fou de cases blanches, amenant à un gain en finale, le fou de cases noires contrôlant la case h8.

Magnus a manqué ce thème à 2 ou 3 reprises, il est vrai en manque de temps (mais comme l’était Karjakin), qui a donc réussi à défendre cette position en jouant ici :karjakin_rapide_2
h5 ! faisant glisser le pion g4 en h5, donnant son pion f, supprimant le fou de cases noires avec la tour, forçant à jouer le roi blanc en f8 pour pouvoir progresser, puis en jouant g5! . La partie s’acheva par un pat, dans cette position :pat_2

Si tout le monde s’accorde à dire que Magnus Carlsen est peut être encore plus brillant en parties rapides qu’en parties lentes, il n’en reste pas moins que Karjakin est très loin d’être le souffre douleur annoncé avant le tournoi. Il a été le premier à infliger une défaite à son adversaire lors des parties longues, avant de se faire rattraper quelques rondes plus tard, et une majorité pensait que Carlsen s’arrangeait de cette situation : ayant égalisé, il ne prendrait plus de risque, et montrerait sa supériorité dans les 4 parties rapides de ce soir, une position compliquée étant plus difficile à défendre lorsque le temps est limité.

Simplement, encore faut-il faut le prouver… Et c’est bien une semi balle de match que le joueur norvégien a manqué dans cette seconde partie. A lui, désormais, de montrer que la dernière nulle de salon concédée avec les blancs lors de la dernière partie lente a été un bon choix stratégique, et que le jour de son anniversaire, il pourra de nouveau triompher grâce à son talent sur le plan mondial !

Les commentaires sont clos.