Ronde 10 : occasion manquée

Ce fut un match très tendu. La France échoue de peu face à la Chine, qui sera sans doute championne du monde.

La partie du jour fut sans doute la partie Ding Liren – Bacrot.

Dans cette position, le français réfléchit plus de 25 minutes avant de prendre sa décision. Le meilleur coup semblait être g5, mais les suites des blancs semblaient très effrayantes à première vue. Il joua Df6, et la position quelques coups plus tard était très intéressante, deux qualités de moins, mais un pion passé très dangereux.

Maxime Vachier-Lagrave pouvait prendre un pion à son adversaire, mais dans une position avec des fous de couleurs opposées, les chances de victoire étaient très minces. Il travailla donc son adversaire toute la partie, pour espérer mieux. La partie d’Etienne semblait être la clé de la rencontre, et retenait toute l’attention des commentateurs.

Romain Edouard fut le premier à finir, une nulle légitime avec les noirs face à Hua Ni (2666).

Laurent Fressinet a été un peu malmené par l’homme du tournoi, il semblait pourtant pouvoir faire nulle en finale de tours, mais à la fin, s’inclina.

Au premier échiquier, Maxime continuait sa pression. Son avantage était sensible, mais la partie se termina par un match nul.

Et finalement, au deuxième échiquier, la partie se termina sur une répétition de coups. Etienne n’avait pas assez de temps pour trouver tous les meilleurs coups dans cette position ultra complexe, et son adversaire se jetait sur cette possibilité.

1,5-2,5, la Chine est quasiment championne du monde. A la seconde table, l’Ukraine a fait match nul avec l’Azerbaïdjan, ce qui fait que la France reste devant ces équipes provisoirement, à la faveur du départage.

Mais la Hongrie est passée devant, à la faveur de sa victoire face à la Roumanie. De toute façon, avec toutes les équipes à égalité, il faudra l’emporter pour rester sur le podium.

Magnus Carlsen s’est incliné face à Ivan Saric (2671), et la Norvège a chuté contre la Croatie.

Chez les femmes, ce fut un match très accroché, mais la France s’est inclinée contre le Kazakhstan, Sophie Milliet étant sortie de l’équipe et Marie Sebag enregistrant sa première défaite. 3-1.

L’Ukraine a fait chuter la Russie pour la première fois, grâce à Natalia Zhukova. La Chine n’en profite pas et partagea le point avec l’Espagne, surprenant quatrième avant la ronde.

Le classement ne devrait pas beaucoup changer à l’issue de la dernière ronde, même si la Chine et l’Ukraine se rencontrent.