A la fin, c’est toujours Carlsen qui gagne !

Et finalement, au bout du suspense, Magnus Carlsen ouvra les compteurs lors de la 3ème partie de départage avec les noirs. Dans une espagnole très bien menée de part et d’autre, Karjakin commit une erreur, en manque de temps, en laissant s’infiltrer la tour de son adversaire sur la première rangée, et dut abandonner au 38ème coup.

carlsen_rapide3

Lors de la 4ème partie, Carlsen sembla quelque peu dérouler, et remporta la partie qui scella le sort du championnat du monde, bien qu’une nulle lui suffisait. Il remporte finalement ce championnat du monde sur le score de 3 à 1 après les parties rapides.

carlsen_rapide4
Position finale de la 4ème partie : un joli sacrifice de la dame pour un mat en 2 coups !

Karjakin est toujours là

Alors que les deux premières parties rapides ont été jouées, les deux protagonistes sont toujours dos à dos, à égalité parfaite. Simplement, Carlsen peut s’en mordre les doigts : ayant eu la possibilité de l’emporter, car possédant un net avantage tant au temps que sur l’échiquier avec les blancs, Magnus Carlsen a manqué un gain très clair en finale, à au moins deux reprises.

Le curseur de l’évaluation s’est en effet emballé, dans la position suivante :

carlsen_rapide2

Carlsen pouvait jouer Fe6+, puis Ff8 pour menacer Ff7, imparable, ne laissant aucune chance au pion g7 d’en réchapper, suivi du mat… donc forçant la tour noire à se sacrifier contre le fou de cases blanches, amenant à un gain en finale, le fou de cases noires contrôlant la case h8.

Magnus a manqué ce thème à 2 ou 3 reprises, il est vrai en manque de temps (mais comme l’était Karjakin), qui a donc réussi à défendre cette position en jouant ici :karjakin_rapide_2
h5 ! faisant glisser le pion g4 en h5, donnant son pion f, supprimant le fou de cases noires avec la tour, forçant à jouer le roi blanc en f8 pour pouvoir progresser, puis en jouant g5! . La partie s’acheva par un pat, dans cette position :pat_2

Si tout le monde s’accorde à dire que Magnus Carlsen est peut être encore plus brillant en parties rapides qu’en parties lentes, il n’en reste pas moins que Karjakin est très loin d’être le souffre douleur annoncé avant le tournoi. Il a été le premier à infliger une défaite à son adversaire lors des parties longues, avant de se faire rattraper quelques rondes plus tard, et une majorité pensait que Carlsen s’arrangeait de cette situation : ayant égalisé, il ne prendrait plus de risque, et montrerait sa supériorité dans les 4 parties rapides de ce soir, une position compliquée étant plus difficile à défendre lorsque le temps est limité.

Simplement, encore faut-il faut le prouver… Et c’est bien une semi balle de match que le joueur norvégien a manqué dans cette seconde partie. A lui, désormais, de montrer que la dernière nulle de salon concédée avec les blancs lors de la dernière partie lente a été un bon choix stratégique, et que le jour de son anniversaire, il pourra de nouveau triompher grâce à son talent sur le plan mondial !

Karjakin amène Carlsen au départage !

Relative surprise, après 12 parties longues, le score est de 6-6 entre les deux joueurs, et le championnat du monde va à présent se poursuivre en 4 parties rapides de 25 minutes + 10s par coup. Carlsen, le meilleur joueur du monde, devrait s’y sentir à l’aise, mais Karjakin a déjà réalisé une performance exceptionnelle en neutralisant le champion du monde en titre à l’issue des 12 parties lentes.

Une nouvelle surprise est-elle à prévoir ?

Vous pouvez suivre ce championnat en direct en suivant le lien :

https://chess24.com/en/watch/live-tournaments/carlsen-karjakin-world-chess-championship-2016

Place aux championnats du monde !

Du 11 au 30 novembre, va se tenir à New York la finale du Championnat du monde entre Magnus Carlsen, norvégien et tenant du titre, et le russe Sergei Karjakin, qui avait remporté son premier tournoi des candidats il y a quelques mois seulement. Magnus Carlsen part grand favori, étant multi tenant du titre, tandis que Sergei Karjakin participe lui à sa première finale pour le titre mondial.

Vous pouvez suivre ce championnat en direct en suivant le lien :

https://chess24.com/en/watch/live-tournaments/carlsen-karjakin-world-chess-championship-2016

Résultat des Olympiades

A Bakou, l’équipe de France masculine finit fort et termine à la 8ème place, tandis que l’équipe de France féminine termine à la 14ème place, un résultat correct dans l’ensemble.

La Chine a dominé la compétition chez les féminines, tandis que les Américains l’emportent pour la première fois dans la catégorie mixte, grâce notamment à la naturalisation de Fabiano Caruana, joueur américain par son père.

Sergey Karjakin remporte le tournoi de Candidats

Grâce à un style à la fois solide et entreprenant, le jeune russe termine premier de ce tournoi des candidats 2016 devant Anand et Caruana, avec un point d’avance sur ces deux poursuivants. Il aura donc la chance et le plaisir d’affronter Magnus Carlsen au mois de novembre, à New York, pour tenter de le détrôner et de décrocher sa première couronne mondiale.

Il n’aura cédé qu’une fois, face à Anand, qu’il aura également battu dans la quinzaine, et totalise 8,5 points sur 14 possibles. Ce tournoi aura été très serré, car mis à part Topalov qui n’a obtenu que 4 points sur un même total, seulement 1/2 point sépare le deuxième du septième !

Echecs pour tous est affilié !

Echecs pour tous est affilié à la Fédération !

Ca y’est ! Echecs pour tous, le site internet destiné à former les joueurs novices et à présenter le jeu d’échecs sous son meilleur jour, est à présent devenu un club. Un pas très important pour lui.

Les 5 premiers licenciés A vont donc pouvoir avoir accès à la compétition : coupe de la ligue, coupe de France, championnats individuels et par équipes, ainsi que les Opens… La fédération et les comités organisent toutes sortes de compétitions, tout au long de l’année…

Souhaitons que cette association locale « physique » à Ernée (53) soit soutenue par la portée nationale du site, et que de nombreux internautes choisissent d’y adhérer également, afin de connaître les joies de la compétition…